MOBILIER LITURGIQUE

 

 Retour Accueil


Chaire à prêcher


1858, bois

 

Les chaires à prêcher sont surmontées d’un abat-voix, en forme de dôme ou de dais qui permet à l’auditoire de mieux entendre l’orateur.

 

Traditionnellement un ange y souffle dans la trompette du jugement dernier. Au Juch, la chaire et l’abat-voix sont soutenus par deux palmiers. L’ange et sa trompette sont remplacés par Saint Jean-Baptiste, dernier des prophètes de l’Ancien Testament, qui annonce l’imminente arrivée du Sauveur.

 

Sur cette même chaire figure également une sculpture de grande qualité. Le tétramorphe (les quatre formes) représente les quatre évangélistes, chacun étant représenté de façon conventionnelle par ses attributs : l’aigle, le taureau, le lion et l’homme.


Le chœur et les autels latéraux


 

XVIIIe siècle, bois polychrome

 

Le maître autel et les autels latéraux, avec leurs motifs rocaille, leur faux-marbre, leurs anges et leurs putti, sont typiques du style de la seconde moitié du XVIIIe siècle. 

 

La configuration du chœur est assez remarquable. Son autel, sa surélévation, sa fermeture par un chancel bas orné de lions renvoient directement à une organisation héritée de la réforme tridentine. Cette disposition du XVIIIe siècle a bien souvent été remaniée au fil du temps et reste peu fréquente aujourd’hui.